… Sont les Mots Qui Vont Très Bien Ensemble … Très Bien Ensemble!

Apologies to all my English readers(cut to tumbleweeds blowing across deserted post-apocalyptic waste land), but after my feeble attempt at leaving a comment in French on Dishdessert’s delicious blog, I thought I’d try doing a whole blog post using my decrepit French just to see how much(little) I could remember.

L’horreur, l’horreur … … …

Bonjour tout le monde. Je voudrais essayer faire une blog post en Français. C’est difficile parce que ça fait aussi longtemps depuis que je parle le Français. Si longtemps que j’ai oublié plusieurs de mots et comment terminer les verbes. Je sais bien que je devrais avoir fait déjà des échècs dans ce post ci! Bien  sur, je pourrais utiliser une dictionnaire et trouver/corriger ces échècs mais je voudrais essayer écrire sans dictionnaire pour voir combien je souviens.

En verité, mon Français n’était jamais très forte. Il était toujours des trous le dedans. Des petit choses j’ai jamais appris pleinement, ou même de tout. Je sais que je trompe souvent  le bon gendre des mots. Ça veut dire quand utiliser “la” et “le”, même quand terminer les mot “un”, “ar”, “en”, ou “une”, “are”, “ene”. Et ça c’est grâce à la mémoire. Alors ces problèmes sont en partie ma mémoire mauvaise, et en partie le niveaux de Français j’ai attenu quand je l’ai appris originalement.

J’ai etudié le Français à l’école et puis comme un baccalauréat(A Level en Anglais). J’était assez fort en Français pour cette niveau là, mais je luttais entendre et comprendre let mots parlé en Français. Je ne sais pas pour quoi, mais j’étais toujours faible a cet égard. On peut dire que c’était mon pied d’Achilles(OK! Je pourrais pas souvenir le bon mot la!!! je voulais dire boit-de-pied mais j’estime c’est pas le bon mot!).

D’ailleurs, j’ai fini l’école/lycée et je suis allé à l’université pour faire un license de Physique avec Français. Finalement, je n’aimais pas ce license. La Physique était pas intérèssant – Il y avait autant de mathématiques et algèbra ennuyeux. J’aimais quelques idées en arrière de totut celà mais toujours trop des épreuves mathématiques et explications pauvres. Ay ay ay! zzzzzz.

Lorsque je préfèrais la partie Français c’était pas très bien enseigné et j’aimais pas les étudiants dans mon classe.

À ce temps là, j’avais aucune idée que je souffrais avec le TOC(OCD). Je l’ai seulement decouvri il y à 3 ans maintenant. Malheureusement j’avais beaucoup de problèmes avec le TOC pendant lycée et université. Depuis que je manquais le connaisance que c’était le TOC, je me demandais si j’étais complètement fou ou peut être même maudit. Je luttais vachement contre cette maladie pendant ce temps et bien sur y depuis.

Je ne sais pas combien ceci a en effet abimé mes études. Quis sait? Je soupconne que j’aurais lutter  de toute facon. Je n’étais jamais fort au Maths et c’était si ennuyeux!

D’ailleurs, l’organisation du license était pauvre. Il y avais 4 années dans cette license. Le troisième année exigait faire une stage à Toulouse. La, on faisait l’année finale du license de Physique à l’Université de Paul Sabatier. C’était telle une mauvaise idée. Avec le TOC, les problèmes comprendre le Français et les mathématuques nouveaux difficiles, c’était simplement trop difficile pour moi. C’est dommage mais j’ai pas trouvé les étudiants Français très amicale vers moi. Ils étaient très sérieux à propos des études et ce n’est pas ce-mêmeune mauvaise chose. Mais en plus, ils étainet pas très génial quand j’essayais les rencontrer ou parler. Les étudiants et enseigneurs tous-les-deux s’intéressaient pas de tout à mes problèmes apprendre le license. Avec le TOC et tous ça, j’avais peur d’aller là et faire les échècs pendant les classes(?). Je me sentais comme tout le monde me regardais comme le bete Anglais. Une fois, un enseigneur a m’appelé “touriste” pendant la classe!

Merci à Dieu il était une change d’organisation à mon Université Anglais et le nouveau chef a decidé que cette stage ne marchait pas – personne ne succèdaient  et tout le monde disaient que c’était trop dur. Alors il a pris un avion à Toulouse pour me voir et m’expliquer que tous irait changer maintenant. Il a dis que je pourrais rester à Toulouse pour finir l’année de même facon qu’avant ou laisser la license et faire n’importe quoi; ou je pourrais rentre en Angleterre et attendre l’année prochaine pour rentrer à l’université. J’ai decidé que je resterais là et finir l’année, mais j’ai reduis mes heures à l’université au classes nécessaires(laboratoire par exemple) et au lieu de ça, j’ai essayé enseigner l’Anglais pendant le temps libres. Celà me donnait le trac mais j’avais vachement besoin de l’argent!

Quand j’ai decidé aller en France mon petite-amie avait de col et m’a quitté. Je me sentais  si triste et seul. Après j’ai pris quelques mois pour recouvrir, j’ai essayé faire un rapport avec 3 filles pendant l’année. Bien sur c’était un désastre! La fille Icelandaise m’a disé un grand “Non!” devant tout le monde – comment j’avais honte. L’autre fille Hollandaise parlais sans arreter d’elle-même et comment jolie elle était(sérieux!) et je l’ai trouvais affreux. L’autre fille Allemande semblait m’aimer mais en fin j’estime q’elle s’a changé d’avis. Je me semblais vraiment comme l’homme maudit et cherchais une monastaire. (C’est une blague, mais je pourrais faire ça!).

J’avais quelques amis Anglais là et nous nous amusions par aller au café ou le bar ou les surprise-parties ou jeter une frisbee au centre-ville. En vérité je me sentais très seule pendant ce temps mais ces choses me rendraient plus heureux quelquefois.

Vers le fin de l’année je rencontrais mon voisin – je l’ai passais dans le vestibule ou on habitait mais on a pas tellement parlé. Il était un mec très sympa et nous amusions bien ensemble sortir au bar, écouter à Pink Floyd, et fumer les cigarettes fous(!).

Un de mes étudiants m’a amené au bar Karaoke avec lui et sa petite ami pour me remercier pour les classes parce que avant ça il a lutté autant en Anglais. Il m’a demandé chanter le chanson de Beatles Michelle Ma Belle. Ay ay ay, comme j’avias le trac, mais le l’ai fais pour eux. C’était drole en fin.

J’aimais la ville de Toulouse. C’est jolie avec les endoits et histoire très intéressant. Je suis triste que c’était pas une stage plus heureux ou plus utile, mais de toute facon, j’ai quelques souvenirs heureux: le voisin, les gens a qui j’enseignais l’Anglais, mes amis Anglais, faire le promenade autours de la ville, les sorties aux endroits intéressant comme Carcassonne, Montpelier, Les Pyrenées.

Ma stage à Toulouse se passait pendant les années 1992/1993. J’ai essayé utiliser le Français pour les emplois depuis ce temps mais malheureusement personne n’avait besoin de celà ici en Angleterre. Alors, malgré certaines très petit exceptions, ça fait presque 23 annees depuis que j’utilise le Français. C’est dommage que j’ai oublier autant de cette langue. En particulière les verbes. Je sais que je me trompe en terminer ces verbes mais je sais pas lesquelles ou comment je me trompe. Je suis desolé!

Maintenant j’ai mal à la tete à cause d’essayer rappeller tous ces mots vieux! Je pense que je vais me coucher. Peut être à dormir, peut être à rever des jours auparavant, plein de soileil, jeter une frisbee dans la Place de Capitole, une boisson de sangria avec mes amis au côté de la Garonne, écoutant à Pink Floyd.

Merci pour lire mon Français mauvais! C’est si difficile écrire en plein connaisance qu’on fait plusieurs échècs partout! Merci pour votre patience.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s